En passant

Samedi après-midi, nous sommes invités à fêter les 7 ans de Sophie, une petite copine libanaise d’Anouk, dont les parents, Martha et Frédéric, sont nos copains. Cela se passe à la montagne, à Douar, non loin de la capitale, dans la maison du père de Frédéric. Soleil radieux, air plus frais qu’à Beyrouth, convives sympas, atmosphère bon enfant. La chasse au trésor organisée de main de maître par Frédéric, nous fait atterrir au coeur de la forêt et le butin s’avère être un lot de pistolets à eau pour la quinzaine de mômes présents. Pendant l’immense bataille qui sévit, Frédéric, quasi quinquagénaire, nous raconte, qu’adolescent, il est venu se réfugier dans cette maison avec sa famille, puis a dû repartir, car elle était sur la ligne de démarcation : d’un côté les Syriens, de l’autre les Phalangistes. Il y avait même un char dans leur jardin. Tandis que je l’écoute me narrer sa jeunesse, courent autour de nous de joyeux enfants, avec pour seules armes des pistolets à eau et des rires cristallins.

Publicité

En passant

http://www.lorientlejour.com/article/870602/a-lassa-le-chantier-dun-responsable-hezbollahi-reprend-et-provoque-la-colere-des-habitants.html

Ils ont du pouvoir….

Le week-end dernier, nous étions à Tyr, au Liban Sud. Aux abords de la ville, à droite de la route, des champs de bananiers, à gauche, de grands portraits du tyran syrien alternant avec ceux d’une pulpeuse vulgaire, et ce, de façon régulière pendant de nombreux kilomètres…

Vive les livres !

En passant

Ca y est ! Depuis 5 jours déjà, le Salon du Livre a ouvert ses portes à Beyrouth. J’ai eu la chance d’écouter Sorj Chalandon nous parler de son livre Le quatrième mur. Moment émouvant puisque son roman se passe à Beyrouth en 1982, où Georges, son personnage, veut monter Antigone de J. Anouilh avec des comédiens issus de différentes confessions. Et Sorj Chalandon raconte bien comment des petits bouts de guerre se sont immiscés en lui lorsqu’il était reporter ici dans les années 80, comment il a été contaminé par celle-ci, et l’impossibilité  qu’il avait à cette époque là, de passer de Beyrouth à Paris.

http://www.lorientlejour.com/article/840278/-le-quatrieme-mur-des-confessions-de-sorj-chalandon.html

Chouette fresque murale de l’ami Mazen Kerbaj dont je vous livre ici un petit extrait.

liban 1225

Rencontre passionnante également avec l’illustrateur jeunesse Olivier Tallec avec l’un de mes groupes d’étudiants. Quel talent ce Tallec !

J’attends avec impatience le WE prochain les deux rencontres avec Amin Maalouf et Darina Al Joundi.

Beaucoup d’autres auteurs, rencontres, échanges, mais je n’ai que peu de temps pour vous en parler, notamment car je travaille, en plus de mes cours, pour une sympathique maison d’édition, Samir Editeur (présente au Salon, évidemment).

Et qu’Eric Chevillard se rassure, point d’Alexandre Jardin ici.