Le pape, la cigarette et le pistolet

Vous ne le savez peut-être pas, mais dans 2 jours Benoît XVI déboule à Beyrouth. Ici c’est l’évènement. Personnellement, cela ne va pas changer le cours de ma vie, mais je suis assez attentive aux détails qui entourent cette venue. Ainsi,par exemple, le port d’armes sera provisoirement suspendu le temps de sa visite. Je me demande bien comment ils vont réussir à bannir ces engins, on en entend tout de même chaque jour : comment les Libanais pourront-ils manifester leur joie papale sans tirer un coup de feu ? mystère et boule de gomme…

D’ailleurs vous ignorez aussi sans doute, que depuis le 3 septembre, il est ici interdit de fumer dans les lieux publics. Un comble pour les adeptes de la clope, le Liban étant par définition, le paradis des fumeurs. Je vous encourage à lire cet article du Monde, qui dépeint bien le paradoxe entre le fait de pouvoir ici détenir une arme à feu, et celui de ne plus pouvoir s’en griller une…

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/09/04/fumisterie-au-liban-il-est-interdit-de-fumer-mais-il-est-permis-de-kidnapper/

Et comme le pape reste ici 3 jours, comment vont faire les gens sans arme ni tabac pendant tout ce temps ? vraiment, je suis impatiente d’observer  la variété des dérivatifs auxquels ils vont devoir s’adonner, à défaut d’autre chose…

Publicité