Liberté

Ca y est ! La course des femmes est terminée et je ne regrette pas d’avoir couru à travers cette ville que j’aime tant. Parcourir le centre ville sur mes deux jambes, sans voiture aucune, fut pour moi comme un adieu anticipé à Beyrouth. Dans deux mois, je n’y serai plus, je n’en serai plus. Quelle ambiance ! Les bouteilles d’eau tendues, la musique, diffusée par hauts-parleurs ou jouée en live par des fanfares, la mer se confondant avec le gris lumineux du ciel le long de la corniche, les encouragements, la rue Gouraud et Samir Editeur, les badauds, le soleil, les pêcheurs impassibles, les slogans ( après 6km, if you’re still cute, you didn’t train enough), les ouvriers regardant le spectacle devant la palissade de leurs chantiers, la mosquée Al Amine, et le parfum enivrant des fleurs et de la mer, un pur moment de bonheur.

Image

 

2 réflexions au sujet de « Liberté »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s