Combat contre l’infâme

Le travail éloigne de nous trois grands maux, l’ennui, le besoin et le vice.

Vous souvenez-vous de la dissert que vous deviez rédiger sur le sujet lycéen(ne)? Moi, ce matin, je constate que la célèbre formule de Voltaire est incomplète. Le travail éloigne aussi de nous la peur des attentats, des voitures piégées, des corps ensanglantés, mutilés, défigurés. Je vais de ce pas corriger des copies, dans l’ambiance feutrée d’une salle de classe, avec la présence rassurante autour de moi de mes collègues, eux-mêmes fuyant l’horreur dans la prose si candide de leurs étudiants.

Bonne journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s