petits enquiquinements du quotidien

Je devrais travailler ce soir, mais je sature et viens me délasser en vous causant un peu. Deux sujets de détente suprême dans cette bafouille, la banque et le téléphone.

La banque : nous avons un compte local sur lequel je dépose chaque mois les chèques gagnés à la sueur de mon front. Pour chaque chèque déposé, la banque me retire systématiquement 1500 livres, ce qui n’est rien en soi (environ 0,80 euros), mais me fait quand un même un peu tiquer. Sur ce compte, qui est moitié en dollars, moitié en livres libanaises (petit rappel, les deux monnaies coexistent), on verse en liquide des dollars pour payer le loyer (par chèque), dollars qu’on retire de notre compte en France. On ne peut retirer que 800 dollars par jour. Donc si on veut amasser les deux mois de loyer réclamés par le propriétaire en un versement, il faut anticiper. Et dans notre banque locale, que nous nommerons X, on ne peut pas déposer plus de 1000 dollars par semaine, sinon ils nous taxent de 5% ! Oui, vous avez bien lu, on leur donne du fric et ils nous le font payer ! Et bien entendu, pour toutes ces transactions décrites ci-dessus, il faut se déplacer. Point de poste, point de service au distributeur pour déposer mes chèques. Je dois donc très souvent retrouver Porcinet -c’est comme ça que je l’ai baptisé, il est tout rose-, au guichet de la banque X. Récemment, Porcinet était absent, son collègue ne voulait pas encaisser mon chèque car le compte est au nom de Richard…J’ai insisté, alors il m’a demandé d’écrire le prénom de mon compagnon au dos du chèque, et ce fut affaire classée !

Le téléphone : chez Alfa (le pendant d’Orange), tout, absolument tout, se paye. Pour laisser un message type : « bonjour, vous êtes bien sur le téléphone d’Ancé mais je ne suis pas disponible », vous devez débourser. Et le tarif est tellement démesuré, que dans mon entourage, je ne connais personne qui ait ce type de fonction. Parfois, il vous faut les appeler (ah, là, j’en conviens, c’est gratuit) : Outre les heures passées, à entendre en arabe, puis en français des publicités sur leurs nouvelles offres, et la petite musique abominable qui me donne des envies de meurtre, il arrive souvent que ça coupe. Ce matin, alors que je tentais d’expliquer ma situation ( je la fais courte, passage du prepaid au postpaid au prepaid. Vous ne comprenez rien ? c’est normal, moi non plus), on m’a raccroché au nez plusieurs fois. Vous me direz, j’ai la chance qu’ils parlent français et c’est vrai. Mais je me demande tout de même si ce ne serait pas plus simple en arabe….

C’est tout aussi prise de tête en France, je le sais bien. Mais tout de même, vive le courrier postal ! j’aurais pu vous parler aussi de EDL (l’électricité), quand, après l’été, vous retrouvez, collées sur votre porte, les factures de juillet et d’août, et comme vous n’étiez pas là, et bien il va falloir se déplacer pour régler tout ça…. mais ça c’est Richard qui se l’est coltiné….Imaginez l’absurde métier du type qui frappe à toutes les portes, les bras chargés de factures, entre 8 et 15 heures. Peut-être a-t-il une hotte et une longue barbe blanche ? Il frappe, désespérément, car parfois, même la bonne a le droit de sortir faire les courses ou promener le chien.

On n’est pas les plus à plaindre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s