Chaud devant !

Chaud devant !

Dimanche soir, chouette concert de Tania Saleh (si elle chante près de chez vous, je vous incite vraiment à aller l’écouter), pour inaugurer le festival du Printemps de Beyrouth. Au programme, 3 pièces de Wajdi Mouawad, que nous espérons voir : « Incendies », « La Sentinelle » (avec Jane Birkin) et « Seuls ». Je viens d’achever la lecture éblouissante de « Journée de noces chez les Cromagnons », pièce tragi-comique sur fond de guerre, écrite juste après la guerre, en 1991, dans laquelle on sent l’influence de Beckett. W.Mouawad travaillait en effet à l’époque à l’école de théâtre sur un projet lié à « En attendant Godot ».

Ce soir donc, nous allons voir « Incendies » et si d’aucuns en ce moment affirment « c’est chaud, en ce moment au Liban », je préfère y voir la chaleur de cette pièce, terrible il est vrai, que ce qui se passe sur le terrain.

Il ne faut ni se réjouir, ni se lamenter,car le temps est une flèche et la flèche invente sa cible à mesure qu’elle s’en approche. Ecrire c’est aussi cela, participer au mouvement général qui saura inspirer la flèche pour que la cible qu’elle s’invente au cours de sa course soit prodigieusement magique et légère comme l’enfance. (W.Mouawad)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s