Georges Ibrahim Abdallah

Chaque jour devant l’ambassade, a lieu un sit-in contre le prolongement de la peine de Georges Ibrahim Abdallah. La police (française et libanaise) est là, face à la tente dressée des sympathisants de ce dernier. Des inscriptions sur le mur à l’encontre de la France, et d’autres aussi en arabe, qui, je suppose, vont dans le même sens. Depuis 29 ans derrière les barreaux français, ce type a participé à des actes terroristes en France en 1987, au nom de la Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise, un mouvement palestinien. Plutôt que de vous narrer son histoire, je préfère laisser les journalistes faire leur travail :

http://www.liberation.fr/politiques/2013/01/23/georges-ibrahim-abdallah-l-embarras-de-valls_876196

C’est aujourd’hui que théoriquement le tribunal d’application des peines de Paris devrait dire s’il accepte ou non de le remettre en liberté. La réponse risque d’être négative et par conséquent, son comité de soutien devrait réagir. Ce qui signifie pour moi, l’annulation de mes cours à l’institut aujourd’hui. Au Liban, plus qu’ailleurs, on ne sait jamais de quoi demain sera fait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s