Chez Lala chicken

liban 789 liban 791

Publicités

Fin du monde

Je l’ai crue venue au cours de la nuit, sous l’orage implacable qui faisait trembler mes vitres, accompagné de pluies torrentielles. Mais non me voilà debout, le café avalé, il est 6h, la vie continue.Et avec son lot d’évènements positifs, malgré les apparences. Une femme est élue présidente en Corée du Sud, Obama veut réduire les armes dans son pays, la Syrie a gagné une coupe d’Asie de foot… et puis ce qui me réjouit grandement, je dois l’avouer, c’est d’être en vacances ce soir ! hip, hip, hip, hourra !

Bon, en attendant, c’est pas l’tout, une foule de copies à corriger m’attend, bises pluvieuses à tous sous le déluge beyrouthin.

Garde-à-vous !

Certains s’étonnent de mon silence sur cette page ; nulle inquiétude à avoir mes amis, seul le travail en est responsable. A une époque pas si lointaine, rappelez-vous je geignais de ne pas avoir de taf à me mettre sous la dent. Et bien, maintenant c’est presque la crise de foie avant l’heure. Cours, passation d’oraux, surveillances, réunions, documentation, harmonisations (j’ai un faible pour ce mot), formations de formateurs, un véritable général des armées ! J’en apprends long sur moi et sur les autres, à côtoyer pêle-mêle jeunes, moins jeunes, abrutis, lumières, francophones, catholiques, beautés artificielles, insolents, musulmans, collègues, arabophones, filles sages, et autres chats sauvages ! J’ai d’ailleurs du mal à mener mes troupes de collégiens et à les faire marcher au pas. A ce propos, aujourd’hui, spécialement pour vous en image, la propagande de l’armée, dont le message dit en bref « notre armée est jeune ». Jeune en effet, car pour moi ce garçonnet n’a pas 10 ans. Or pour prétendre à être soldat stagiaire, la jeune recrue devra avoir accompli ses 17 ans…Elle doit également être libanaise depuis minimum 10 ans, et n’être ni droguée, ni alcoolique et ne pas s’adonner aux jeux du hasard ( je tiens cela du site officiel de l’armée, hein, n’allez pas dire que j’affabule.)

Quel guerrier ! J’avais repéré depuis belle lurette cette affiche, sans savoir ce qu’elle indiquait et je l’ai dégotée dans un établissement scolaire où je forme les enseignants à l’approche pédagogique que nous avons en FLE. Dans les couloirs de l’école, une responsable faisait la déco de Noël. Elle ôtait du mur toutes les affiches liées à la fête de l’Indépendance ( 22 novembre si vous avez bonne mémoire) pour les remplacer par des sapins, de la neige et tout le folklore de fin décembre. C’est elle qui m’a traduit le message. D’ailleurs, à l’occasion de cette même fête, Anouk avait eu un mot en arabe dans son cahier de liaison. Le matin, je me pointe et dit à son instit,  » désolée, mais je suis analphabète, je n’ai pas pu le lire. » Elle m’explique que les enfants devaient venir vêtus de blanc, pour le défilé. Moi : « ah, vous faites un spectacle ? » Elle : « non, c’est pour la fête de l’Indépendance ». Et les petites filles avaient un tablier aux couleurs du cèdre (du drapeau) et les garçons une banderole. Il faut quand même chanter l’hymne national avec sérieux et unité ! Dans le couloir, j’avais aperçu un petit garçon de la classe d’à côté (en moyenne section) habillé d’un treillis. Avec Anouk on pensait qu’il y avait un bal costumé dans les parages…

liban (9)