Corniche

A Beyrouth, la corniche est un endroit que j’adore.Tout d’abord, elle surplombe la mer et cet élément naturel au milieu de tant de béton ne peut être que bienvenu. Et puis, c’est là aussi que je me réconcilie avec cette ville, quand elle me fait trop chier, que je ne la supporte plus. C’est un endroit ouvert à tous, où tout le monde, jeunes, vieux, riches, pauvres, chrétiens ou musulmans, libanais ou étrangers, se ballade. Les familles flânent, les gourmands mangent des glaces, les joggeurs courent, les vendeurs (de pain, de jouets, de jus d’orange, de café, de barbe-à-papa…) hèlent le passant, les soldats respirent l’air du large, les gens s’attardent face à l’immensité. En contrebas, sur les rochers, des nuées de gamins se baignent et des familles entières descendent, avec tout leur attirail. Et les plus téméraires sautent ou plongent du parapet sous les yeux ébahis des badauds.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s