Bouchons

Pauvres Franciliens ! J’apprends ce matin dans Le Monde qu’ils perdent 58 heures par an dans les embouteillages et que c’est entre 17h et 18h que la situation au volant est la pire… Heureusement qu’à Beyrouth on n’a pas de tels moyens pour calculer le temps passé dans son véhicule, car, je suis sûre qu’avec des chiffres sur le sujet il y aurait plus d’un suicide….. Je n’ose imaginer le temps que l’on perd au volant, au milieu des gaz puants et des coups de klaxons intempestifs sous une chaleur de plomb… et avoir un créneau horaire indicateur est une chance inouïe car si on a la possibilité de modifier son heure de « voyage » ( on dit ici  » ce week end, j’ai voyagé à la montagne », à 20 km de Beyrouth par exemple) à Paris, on limite la casse. A Beyrouth, à moins de rouler la nuit, on  rencontre perpétuellement ces bouchons. Mais restons optimistes, comme le dit si bien Maya Zangoul, l’auteure d’une BD que je lis actuellement « we all complain about not having enough time… I used to complain about not having enough time to read. But then I thought what blasphemy ! in Lebanon, all it takes is having the book with you & dead time will work itself out ! » Et d’évoquer diverses situations, dont celle des bouchons ou celle qui suit…. (ma photo n’est pas terrible, il faut lire « utube » en haut à gauche).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s