Dans les familles Smith, Martin et Haddad, je demande la mamie !

La prosodie d’Anouk, je l’ai déjà dit, est souvent semblable à celle des Libanais, lorsqu’elle s’exprime. Je suis malheureusement incapable de vous décrire noir sur blanc cette intonation, si caractéristique des Libanais francophones (et si drôle dans la bouche de ma fille). Un jour, elle s’est mise à m’appeler « mamie ». Comme beaucoup d’enfants de son école sont aussi anglophones, je croyais qu’il s’agissait de « mummy ». Mais quand son papa est rentré du travail, elle s’est écriée, toute joyeuse, « voilà papi ! ». Un peu décontenancée, je me suis dit que mes 40 ans avaient été fatals, j’avais d’ailleurs remarqué des cheveux blancs dans ma chevelure récemment. En fait, j’ai réalisé, en ouvrant l’oreille à l’école, que les petits libanais,très souvent, appellent ainsi leurs parents.

La semaine dernière, j’attendais Anouk dans la cour, qui faisait sa 36e dernière descente de toboggan, quand une maman libanaise à mes côtés a dit à sa fille « viens mamie, on rentre à la maison. » La mamie en question n’en faisant qu’à sa tête, j’ai pu vérifier l’exactitude des propos de la grand-mamie,si je puis dire, qui l’a appelée un nombre incalculable de fois (Anouk en était à sa 728e descente). On en perdrait son latin.

D’ailleurs, ces « souvenirs » que l’on trouve dans la boutique du musée national, ne sont pas qu’un cliché comme je le croyais. J’ai entendu 2 mecs discuter à Hamra, le premier s’adressant de la sorte à son pote  » hi, kifak, comment ça va ? ». Puristes, s’abstenir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s