Explosions…de joie

Ce matin, en pressant mon orange, je pensais à ma mère, qui, enfant, m’ offrait ce luxe-un verre entier d’agrumes frais- lorsque j’étais malade. En me remémorant la nuit passée, je pensais encore à elle. Née en 1936, elle a toujours raconté que pendant la guerre, elle s’effrayait du bruit des tirs, cachée dans les abris avec sa mère et ses frères et soeurs. J’ai un gros rhume et me suis couchée peu de temps avant minuit. J’allais m’endormir quand le son de feux d’artifices m’a tirée de mon demi-sommeil. Il n’y avait pas uniquement des feux d’artifice, mais aussi des tirs, extrêmement impressionnants.Je me suis même levée pour aller jeter un oeil (inquiet) à la fenêtre. Comme Beyrouth regorge de gratte-ciel, je n’ai pas vu grand chose, mais le bruit était vraiment incroyable. On voyait clairement des tirs. Je n’y connais rien en armes, mais je vous avoue que je n’étais pas trop rassurée. Mes frères et soeurs s’en souviennent, je leur ai gâché plus d’un 14 juillet par mes pleurs. Point de larmes hier soir, mais, de nouveau sous ma couette, je n’en menais pas large. C’était comme si des francs-tireurs visaient notre appart et dans ma tête défilaient toutes sortes d’images de guerres et de combats. L’intensité sonore retentissait dans tout notre logis, je vous assure ! Avant la guerre, il y avait un étage au dessus de nos têtes mais un obus est tombé là et il n’existe plus.

Terrée dans mon lit, cette question lancinante me poursuivait : comment des gens qui ont souffert de la guerre pendant des années, peuvent-ils manifester leur joie par des coups de feu ?

Je vous souhaite une année paisible !

Une réflexion au sujet de « Explosions…de joie »

  1. cela doit être une expérience angoissante, sentir que ces bruits ne sont pas ceux de nos souvenirs d’enfance mais de vrais tirs lourds et aveugles..:-(
    Toutes mes pensées pour toi et ta famille et je te souhaite même dans ce bruit tous mes vieux de bonheur pour cette nouvelle année !
    Si tes souvenirs sont bons, rappelle toi d’un 14 juillet en Anjou où nous faisions péter de gros pétards avec tes sacripants de frères 😉
    Sourires de France 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s