Cadeau de Noël

Je sais, nous ne sommes pas encore le 25, mais je voulais tout de même vous partager cette nouvelle : j’ai eu ce matin LE cadeau de Noël de mes rêves, celui que j’attendais depuis plus de 4 mois et qu’on m’avait promis en mars 2011, lorsque nous avons appris que Richard était l’heureux élu pour le poste de prof de physique-chimie au Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth. Déjà la semaine dernière, on m’avait demandé 150 000 livres libanaises, 2 photos d’identité et mon passeport. Vous y êtes ? et oui, bingo, j’ai eu ce matin mon permis de séjour au Liban, valable jusqu’à la mi-juin !!! Il m’en aura fallu du découragement (et même des larmes, je l’avoue), de la ténacité, des hauts et des bas pour en arriver là !

Vous raconter le détail de toutes mes péripéties pour être enfin en situation régulière prendrait (beaucoup) trop de temps.Mais cela m’a permis de comprendre :

– qu’aux yeux des autorités libanaises, si tu n’es pas marié(e) tu es inexistant(e).

-ce que diplomatie signifie : du blabla pour te faire patienter, vas-y pour le cirage de pompes, et c’est tout.

-que vivre en situation irrégulière est loin d’être confortable (et encore, me disait à juste titre une amie récemment, « tu es Française, pas Pakistanaise ou Indonésienne, tu as cette chance ».) Jusqu’à ce matin, je n’avais pas le droit de quitter le pays, figurez-vous.

-que j’ai envie de travailler. En réalité, je le savais déjà bien sûr, mais si tout va bien, je vais ENFIN pouvoir enseigner à l’institut français à compter de janvier. C’est surtout ça en fait le cadeau de mon point de vue. Par 3 fois des emplois m’ont filé sous le nez à cause de cette vilaine histoire.

Je vous souhaite donc à toutes & à tous d’avoir un cadeau aussi plaisant, susceptible de vous enlever les maux de dos d’un coup de baguette magique ! Abracadabra, bonne journée !

3 réflexions au sujet de « Cadeau de Noël »

  1. Salut, nous sommes à deux pas de Billom pour ce Noël, peut-être verrez-vous qq flocons de neige flotter sur les montagnes libanaises en février, en tous cas ici le puy de dôme a mis un châpeau blanc. Une remarque au passage sur un des billets précédents que tu as fait, ce que tu as dis de l’emploi du français au Liban, j’ai a qq nuances près constaté la même vision des choses en Algérie. on vous embrasse bien fort. Céline Cédric, Corentin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s