Fête nationale et gourmandises

Le 22 novembre c’est la fête nationale au Liban. Mes enfants connaissent désormais tous les deux l’hymne national en arabe, il va falloir qu’ils se mettent à la Marseillaise ! Clément a fabriqué à l’école un bâton de pluie , Anouk a décoré une assiette. Leur point commun : les couleurs du drapeau libanais ! Ceci dit, un cèdre sur un drapeau, c’est assez sympathique,ça change des rayures.

Voici l’oeuvre d’Anouk :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rendre ma photo tout à fait artistique (quel talent, n’est-ce pas ?), je l’ai composée avec en premier plan un fruit délicieux. Non, non, ce n’est pas un artichaut, il s’agit de ce qu’on appelle ici « achta ». On le coupe en deux, la chair est blanche avec d’assez gros pépins noirs. Ca fond dans la bouche, c’est même un peu gluant. J’aime bien mais pour moi le top c’est la glace qu’on fabrique avec. Là, comme dirait Rachel, c’est le bonheur suprême, jouissance extrême ! L’épicière m’a dit qu’en français on appelait ce fruit « pomme cannelle ». J’ai eu beau chercher dans mon dictionnaire, ce terme ne s’était pas glissé entre la pomme de douche et la pomme d’amour. Vous le connaissez peut-être ; Anne-Françoise me dira peut-être qu’à Paris, c’est comme les bottes de caoutchouc, ça court les rues… En tout cas, moi je ne l’avais jamais vu auparavant. Je ne vous ferai pas un chapitre sur les saveurs culinaires locales, mais un truc hyper sympa ici, c’est la variété de fruits et de légumes locaux. On trouve en ce moment à la fois concombres, haricots verts, courgettes, navets, choux-fleurs,carottes, aubergines,pommes de terre, patates douces, radis, poivrons, tomates, piments, maïs, marrons, pour les légumes, et clémentines, pommes, bananes, achta, dattes,oranges, citrons, pamplemousses, kakis, pour les fruits. Et j’en oublie certainement ! Bon, petit bémol, on dit qu’ils sont pollués plus qu’en France, et même les produits bio n’ont pas de certification type label AB. Mais si on commence à réfléchir à la pollution ici, alors on n’est pas sortis de l’auberge. Entre l’air, les pesticides, l’eau, mes pauvres enfants, je ne donne pas cher de nos peaux ! Comme disait Desproges « vivons heureux en attendant la mort ! »

 

2 réflexions au sujet de « Fête nationale et gourmandises »

  1. On trouve des pommes-canelle à la Martinique (même famille que le corossol dont j’ai pu goûter des sorbets délicieux). Profitez-bien de tous ces fruits et légumes ! Bises, Fred

  2. J’arrive un peu tard (nous sommes ce soir mercredi soir 18 janvier…), mais j’ai une info : ici, à Paris, ces fruits s’appellent « Annon ». Ils sont rares sur les marchés mais c’est sûrement la saison car je m’en suis offert récemment ! Très sucrés, doux, et plein de gros pépins noirs assez beaux effectivement. Moncef, le premier, m’avait fait goûter ce fruit délicat 😉
    A bientôt 😉
    Anne-Françoise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s